Vous êtes ici : » Accueil » IME
photo1

IME

Institut Médico Educatif

L’IME « En Camée » (Institut Médico-Educatif)

Une institution à l’écoute de la différence.

L’IME dispense une éducation et un enseignement spécialisés à des enfants et adolescents -6/20 ans) présentant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés (troubles du comportement, troubles du langage….). L’I.M.E élabore la prise en charge de l’usager en fonction de ses capacités, de ses besoins, en mettant en place un projet établi en concertation avec la famille et l’équipe pluridisciplinaire.

L’IME « En Camée » regroupe 2 établissements :

Ces établissements fonctionnent 210 jours en demi-pension avec une fermeture annuelle (mi-juillet/début septembre). Ils sont financés par les Caisses de Sécurité Sociale en fonction d’un prix de journée accordé par l’ARS (Agence Régionale de la Santé).

Les usagers sont orientés par la CDAPH (Commission des Droits et l’Autonomie de la Personne Handicapée).

Objectifs

  • Favoriser l’épanouissement des enfants et adolescents en difficulté
    • Promouvoir la qualité de vie, assurer l’insertion et l’intégration de la population accueillie par un personnel qualifié et spécialisé dans l’accompagnement, au plan thérapeutique, scolaire, technique, social et éducatif.

 

  • Développer la socialisation et l’autonomie visant à une insertion socio-professionnelle (en milieu ordinaire ou adapté).

 

Cadre juridique :

 

  • Code de l’action sociale et des familles – chapitre II – titre 1er du livre III
  • Annexe XXIV – décret 89-798 du 27 octobre 89 relative aux conditions de prise en charge des enfants et adolescents déficients
  • Circulaire N° 89-17 du 30-10-89
  • Loi n° 2002-2 du 2 Janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale
  • Loi n° 2005-102 du 11 Février 2005 pour l’égalité des droits et de chances, la participation et la citoyenneté de la personne handicapée.
  • L’arrêté et le décret n° 2009-378 du 2 avril 2009 sur la scolarisation des enfants et adolescents handicapés.

PARTENARIATS

Un fonctionnement avec des partenaires obligatoires : ARS, MDPH, Rectorat (pour l’Education Nationale), Caisses d’Assurance Maladie telles : la CGSS, la RAM, la MGEN.

Les organismes sociaux (ASE, DISSES, AEMO, CMP) sont impliqués dans l’accompagnement des usagers ainsi que les mairies et associations des communes limitrophes pour leur contribution à l’insertion sportive, sociale et professionnelle des jeunes.

LES MOYENS

 

L’I.M.E s’est doté d’un service de suite, à la disposition de l’ensemble de ses usagers. : 3 éducateurs spécialisés assurent le lien permanent entre les parents et les institutions.

 

Le S.E.E

 

Le Service Educatif Extérieur (une action au niveau IME) assure toujours pour les deux établissements, le maintien des relations extérieures :

 

  • Institution I.M.P & I.M.Prof
  • Familles

Partenaires de l’Action Sociale, MDPH jeunes et adultes, A.E.M.O, E.S.A.T Centre de Soins pour Adolescents, C.M.P Jeunes et Adultes, A.S.E, D.I.S.S.E.S

  • Autres intervenants circonstanciels : Gendarmerie, Juge pour Enfants, U.R.A.S.S

L’objectif étant de répondre à la spécificité de notre champ d’intervention, aux prérogatives des annexes XXIV, de la loi du 11 Février 2005, et à la nécessité du travail en réseau, eu égard aux problématiques nouvelles présentées par les nombreux jeunes accueillis au sein de l’IME, en fonction de leur handicap et des troubles qui y sont associés, sans occulter les problématiques familiales elles-mêmes (illettrisme - chômage - carences éducatives – marginalité - instabilité-parentalité - difficultés sociales - manque de stimulation au niveau socio-culturel).

Le SEE (Service Educatif Extérieur) travaille à l’interface de plusieurs réseaux (partenarial, équipe pluridisciplinaire des établissements, organismes sociaux extérieurs) pour une meilleure cohérence et efficacité des projets individualisés; elle demeure toujours cette paroi de transmission, entre institution et droits fondamentaux des usagers, quant à leur citoyenneté, et à leur nouveau statut d’acteur de leur projet. Ce service s’inscrit dans un processus de changement où chacun dans le corps social, tente dans une relation interactive d’inscrire le projet du jeune.

 

De ce fait, jeunes et famille, participent dans une responsabilité partagée à l’élaboration de tout projet de vie, quel que soit le profil, via les autres acteurs de la prise en charge, et les besoins (spécifiques pour certains) qui y sont inhérents :

 

  • De nombreux jeunes sont en rupture de lien familial : jeunes sous tutelle D.I.S.S.E.S et donc, placés en famille d’accueil ;
  • Des jeunes en situation de rupture avec le lien social – marginalisation, pré délinquance, problèmes d’addiction, suivi A.E.M.O
  • Jeunes vivant des situations de souffrance : maltraitance, victimes d’abus sexuels.

 

Sans cette action extérieure, notre mission serait incomplète, car elle recouvre dans le cadre de son organisation, une dimension d’accompagnement éducatif et social qui répondrait aux besoins d’information, de conseil, de guidance, d’accompagnement et de soutien, des uns – jeunes accueillis – et des autres – les familles et même auprès de certains partenaires de l’action sociale extérieure.

 

Au vu de la nouvelle manière des parents de s’inscrire dans la démarche de projet de leur enfant, plus présents de droit et plus avertis – Mise en place du Conseil de Vie Sociale depuis Novembre 2004 – Répondre aux exigences des Lois du 2 Janvier 2002 et du 11 Février 2005 – ce service montre toute son importance et son efficacité dans le cadre pour :

 

  • Le maintien et le suivi des éléments socio-familiaux et environnementaux nécessaires à la compréhension des problématiques en vue de la mise en place du projet global.

 

  • Le suivi du jeune lui-même directement dans son milieu familial et son quartier.

 

  • L’aménagement du principe de proximité, dont ont besoin les familles confrontées comme les professionnels à ces problématiques dont l’accompagnement requiert une attention particulière.

 

  • Le renforcement des réseaux partenaires : Assistantes Sociales de Secteur – Technicienne d’Intervention Sociale et Familiale – Enseignant Référent – CAF – A.G.E.P.H.I.P et Chefs d’entreprise dans le cadre du parcours d’insertion socio-professionnel.

 

Ce service constitue en outre, un outil d’accompagnement de l’axe Parents / Enfants / Institution / Environnement, non négligeable, car se situant dans une véritable dynamique / réseau permanent.

Les missions du SEE se déclinent toujours en :

 

  • Enquêtes sociales et suivis familiaux
  • Actions éducatives directement en milieu familial
  • Accompagnement dans le processus d’insertion – prospection d’entreprises
  • Accompagnements des familles
  • Soutien – écoute – auprès des jeunes et/ou leur famille
  • Suivis et accompagnement de jeunes sortis des établissements en fin de cursus

 

C’est donc comme stipulé, une mission qui se traduit en guidance, en conseil, en courroie d’informations, de soutien et d’accompagnement.

 

Ce service a en charge la totalité des effectifs de l’I.M.E, soit près de 106 situations nettes par rapport au nombre de familles (soit trois fratries).

 

L’activité du service sera encore à diversifier et à spécifier, eu égard aux typologies des jeunes accueillis à la limite des prérogatives de l’agrément administratif (jeunes à traits autistiques - familles de plus en plus démunies et en souffrance, face aux problématiques spécifiques et complexes de leur enfant, jeunes en rupture du lien social, addictions diverses, d’où une plus grande demande de la part de l’équipe pluridisciplinaire, dans le rôle assigné au SEE, auprès de ces familles, aussi bien dans le cadre de l’élaboration des projets individualisés, que d’actions directes sur le terrain extérieur).

Actualités

L'AASM fête ses 40 ans… à partir du 03/06/2014

Découvrez le programme des manifestations pour chaque établissement...

Lire la suite


 

Pôle Administratif et Services

Le pôle administratif est un centre de ressources transversales qui répond à un ensemble de prestations pour tous les établissements et services gérés par l'AASM,  en lien direct avec les directeurs et chefs de service…

Lire la suite